ILOTDRONES PREND DE LA HAUTEUR

29/12/2015
Paul Terrette et Eric Rouget, co gérants d'Ilotdrones

Quel est votre parcours professionnel ?

Paul Terrette, 42 ans, j'ai monté une agence immobilière dans les années 2000 à Mayotte puis une agence d'expertise immobilière.

Eric Rouget, 50 ans, j'ai à mon actif une multitude de métiers dont la cogérance de cette agence. Nous avons créé l'entreprise ILOTDRONES le 1er février 2015.

Qu'est-ce qui vous a conduit à créer cette entreprise ?

La passion ! Depuis de nombreuses années, nous volons, en ULM, parapente, modélisme et l'essor du drone nous a incités à nous professionnaliser sur différents axes de développement. Nous avons premièrement un centre de formation en télé-pilotage de drones pour les futurs professionnels, mais aussi de la photo et de la vidéo d'agrément pour les photographes, les médias et le secteur de l'événementiel. Le troisième axe est celui de la photographie et de la vidéo technique. C'est par exemple les levées de doutes pour le bâtiment, chaque fois qu'il faut faire monter une personne en altitude et prendre des risques, nous envoyons le drone afin de privilégier la sécurité. Nous travaillons à la Réunion et à Mayotte.

Comment avez-vous pensé votre collaboration ?

Nous sommes associés depuis une quinzaine d'années et cela se passe très bien. Nous avons un bon fonctionnement où chacun a sa place, bien définie. Nous avons choisi le 50/50 pour son équité. Au sein de notre équipe, personne n'essaie de tirer la couverture à soi. Nous sommes là pour faire avancer ensemble la société. C'est avant tout une association d'idées, de cerveaux, plus que dans le sens financier. Cela fonctionne sur la confiance, le respect et l'écoute.

Est-ce que vous avez testé votre business model avant de vous lancer ?

Il s'est avéré que notre business model ne fonctionnait pas car l'offre et la demande réunionnaises sont bien particulières et que nous avions transposé le marché métropolitain. Il a donc fallu que nous trouvions immédiatement des solutions pour nous réadapter à la demande réunionnaise. Nous avons finalement réfléchi le projet quasiment un an avant de débuter. C'est aussi important d'avoir une grosse préparation en amont.

Est-ce que la diversification est le meilleur choix ?

Oui car nous sommes sur un marché tout nouveau. Nous avons passé un temps relativement conséquent à « l'évangélisation » des gens au drone. Il a fallu aller voir nos prospects un par un pour expliquer le bienfondé de notre produit. Les gens sont convaincus mais ont des réticences à commande, comme pour tout produit nouveau. Nous avons été obligés de diversifier notre offre pour avoir le public le plus large possible.

Comment avez-vous financé vos investissements ? Cela a-t-il été facile ?

Cela a été excessivement facile car ils sont financés en fonds propres ! Le secteur du drone est nouveau et les banques sont frileuses avec les activités émergeantes et ces nouvelles technologies. Ce n'est pas une fin de non-recevoir mais les banquiers préfèrent prendre le temps d'y réfléchir tranquillement et comme vous le savez tous les chefs d'entreprises sont extrêmement pressés !

Nous avons investi dans du matériel dont on s'est rendu compte qu'il n'était pas parfaitement adapté à l'île de la Réunion. Heureusement, des petites modifications ont pu être faites qui n'engendrent pas des surcoûts importants.

Paul Terrette 06 93 01 33 33 / paul@ilotdrones.com

Eric Rouget  06 92 68 47 52 / eric@ilotdrones.com

www.ilotdrones.com