Augmenter la taille de la police
Taille de police par défaut
Diminuer la taille de la police
 
Imprimer
Envoyer à un ami (nouvelle fenêtre)
Ajouter à ma mallette
 

DÉCOUVRIR RAPIDEMENT

L étude de marché : à mener avant de créer son entreprise - Création d'entreprise à la Réunion > Les aides

Réaliser une étude de marché nécessite du temps, de l'argent, et certaines compétences.

Deux alternatives (complémentaires d'ailleurs) sont offertes aux porteurs de projet :
- se faire épauler par un cabinet d'études, un organisme d'accompagnement ou une junior entreprise,
- réaliser soi même tout ou partie de l'étude.

  Conseil ! Les personnes souhaitant recourir à un organisme ne doivent pas pour autant demeurer "extérieures à l'étude", mais au contraire participer aux travaux "de terrain" et fixer précisément les objectifs visés, les outils à mettre en place et les implications financières qui en découlent.

Pour parvenir rapidement et efficacement à réaliser une telle étude, certaines aides d'ordre financier et technique sont proposées aux entrepreneurs.


  Les juniors-entreprises

  Qu'est-ce qu'une junior-entreprise ?

C'est une association d'étudiants issus soit d'écoles d'ingénieurs, soit d'écoles de commerce ou d'universités, qui propose de réaliser des études au même titre qu'un cabinet de conseil.
L'objectif de ces étudiants est de mettre en pratique les méthodes et connaissances acquises pendant leurs études.

  Comment travailler avec une junior-entreprise ?

Il suffit de prendre contact avec la CNJE (Confédération nationale des junior-entreprises) ou de consulter l'annuaire en ligne sur www.junior-entreprises.com afin de découvrir les coordonnées de l'une des 130 junior-entreprises réparties sur toute la France.
Il est ensuite nécessaire de fixer les objectifs, la cible et la durée de l'étude pour qu'un devis soit proposé ainsi qu'un plan d'actions.
Une fois l'accord donné, le commanditaire de l'étude doit être omniprésent afin de s'assurer du bon déroulement de l'opération.
Plusieurs réunions seront à programmer avec les étudiants afin de valider les différentes étapes du plan d'actions.

  Quel tarif ?

Le coût dépendra du temps passé par les étudiants sur le terrain, du nombre de personnes mobilisées, de la zone géographique à couvrir et des moyens nécessaires à la réalisation de cette étude.
Le tarif de la journée d'études est plafonné à 280 euros hors taxes.
Les junior-entreprises peuvent s'avérer une alternative budgétaire intéressante par rapport à un cabinet d'études spécialisé.

  Bon à connaître

Il existe, par ailleurs, de nombreuses associations d'étudiants qui proposent leur aide bénévole pour la réalisation d'études de marché. Se renseigner auprès des écoles de commerce.

  En savoir plus

 Consulter le site du CNJE
 Voir l'exemple de la junior entreprise Marketing Méditerranée (interview)


  Les formations et dispositifs d'accompagnement

  Le congé individuel de formation

Le congé individuel de formation (CIF) s'adresse à tous les salariés en CDI ou CDD.
Il permet de suivre une formation sur une durée maximale de 12 mois (en temps partiel ou en discontinu) ou sur 1 200 heures.
A cette occasion, le salarié peut demander un financement couvrant sa rémunération (80 à 100 % pris en charge selon le salaire) et les frais de formation.
Il doit pour cela s'adresser à son Fongecif (fonds de gestion du CIF) ou Opacif (organisme paritaire collecteur agréé au titre du CIF).

Pour bénéficier de ce congé, il faut justifier d'au moins 24 mois d'ancienneté en qualité de salarié en CDI (36 mois pour les entreprises artisanales), dont 12 mois dans l'entreprise.
Les salariés en CDD doivent quant à eux justifier de 24 mois consécutifs ou non comme salarié au cours des 5 dernières années, dont 4 mois (consécutifs ou non) en CDD pendant les douze derniers mois.

La demande de congé doit être faite par lettre recommandé avec AR (ou remise en main propre) adressée à l'employeur 60 jours au plus tard avant le début de la formation (120 jours pour un stage à temps plein en durée continue et de plus de 6 mois).
L'employeur est tenu de répondre dans les 30 jours. Il peut :
- refuser si les conditions requises ne sont pas remplies
- reporter le départ jusqu'à 9 mois pour raison de service ou parce qu'un certain quota de salariés est déjà absent au titre du CIF.

Dans la mesure où la formation suivie par le salarié vise la création d'entreprise ou un projet professionnel totalement différent de l'activité salariée actuelle, le Fongecif pourra demander la réalisation d'un bilan de compétences, avant d'instruire le dossier.

Pour en savoir plus : www.fongecif.com ou s'adresser à la Délégation régionale des Fongecif.

  Les formations (CCI, écoles de commerce, universités, CNAM, ...)

De nombreuses formations de courtes, moyennes ou longues périodes sont proposées par des organismes tels que les chambres de commerce, écoles de commerce, universités, organismes de formation professionnelle, ...
Leurs coordonnées sont référencées dans de nombreux annuaires ou sur les sites mêmes de ces organismes.

Voir notamment :
- les coordonnées des antennes régionales du Conservatoire National des Arts & Métiers (CNAM) :
- l'annuaire des écoles de commerce sur le site Cap Campus
- le moteur de recherche sur la formation professionnelle d'Intercarif-Oref

  Le Contrat d'appui au projet d'entreprise (CAPE)

Il s'agit d'un contrat par lequel une société ou une association fournit à une personne physique un programme de préparation à la création ou à la reprise d'entreprise et à la gestion d'une activité économique. L'objet principal de ce contrat d'appui est donc d'accompagner un porteur de projet.
Pendant la durée du CAPE, le créateur définit sont projet, étudie sa faisabilité et effectue des actes préparatoires à la création de son entreprise.
Pour en savoir plus : contacter la DDTEFP.

  L'Evaluation préalable à la création/reprise d'entreprise (EPCRE)

Il s'agit d'un dispositif d'accompagnement proposé par le Pôle emploi, destiné à aider les chômeurs dans leurs projets de création d'entreprise en affinant leur dossier avec des professionnels et en se basant sur les outils méthodologiques de l'APCE.
Pour en savoir plus : contacter le Pôle emploi.

  La prestation "cible" public créateur d'entreprise

C'est une autre prestation proposée par les services du Pôle emploi en collaboration avec des organismes d'accompagnement et de formation.
Elle prend la forme d'un module de 3 mois permettant de définir un projet et des compétences. Elle est prescrite par le Pôle emploi qui oriente vers les organismes prestataires, avec une lettre de prescription.

Pour en savoir plus : contacter le Pôle emploi.

  Les principaux réseaux d'accompagnement

La plupart des organismes d'accompagnement proposent une aide active dans la réalisation des études de marché.

Leurs services prennent la forme :
- de conseils individualisés (entretiens individuels) ou de groupe (réunions d'information ou formations spécialisées),
- d'aide à la documentation (recherche et mise à disposition d'informations),
- de validation étape par étape de l'étude.

Dans la plupart des cas, il est demandé à l'entrepreneur une participation financière (variable d'un organisme à un autre).

Pour trouver ces organismes, consulter la rubrique Qui peut vous aider ?, puis cliquer sur la carte.

Août 2009