DÉCOUVRIR RAPIDEMENT

Pour construire un projet de reprise d'entreprise sur l'Ile de la Reunion et augmenter vos chances de succès, suivez nos différentes étapes de reprise et cession d'entreprise sur l'Ile de la Reunion.

Découvrez, en partenariat avec l'Agence France Entrepreneur (AFE), les étapes de la reprise d'entreprise.

Reprise d'entreprise cession et transmission d'une entreprise : fonctionnement

- Définir son projet

La majeure partie des difficultés rencontrées par les repreneurs dans la recherche d'une entreprise à reprendre provient d'une faiblesse dans la définition de leur projet de reprise. Cette première étape indispensable consiste pour un candidat à la reprise :
- à définir son projet personnel,
- à cibler un type d'entreprise à reprendre, en cohérence avec son projet personnel.

Trouver une entreprise

La première étape franchie, le candidat à la reprise a une idée précise du type d'entreprise qu'il souhaite reprendre : son secteur d'activité, sa localisation, sa taille, etc. La prospection peut donc commencer !

Analyser l'entreprise

L'analyse économique de l'entreprise a pour but de :
- dégager les points forts et les points faibles de l'entreprise choisie, compte tenu de son environnement,
- fonder l'évaluation de l'entreprise et l'argumentation qui sera utilisée lors de la négociation,
- préciser les actions prioritaires à mener, en exploitant les points forts et en trouvant des remèdes aux points faibles,
- vérifier la cohérence entre l'entreprise convoitée et le projet personnel du repreneur.

Evaluer l'entreprise

Evaluer l'entreprise est un exercice que le candidat-repreneur devra faire plusieurs fois, à différents moments de la négociation, avec des objectifs et des moyens différents.

- Le montage juridique

La reprise d'une entreprise peut, juridiquement, prendre de nombreuses formes.
Pour bien comprendre cette étape et les incidences du montage juridique qui sera choisi, il convient, dans un premier temps, de distinguer deux notions essentielles :
- la structure juridique (contenant) : entreprise individuelle ou société,
- le fonds (contenu).

Financement et aides

Après avoir choisi un montage juridique de reprise et élaboré un plan de reprise, le repreneur va devoir réunir les capitaux qui lui seront nécessaires pour financer son projet. Certains produits de financement sont dédiés à la reprise, mais, dans la plupart des cas, il pourra solliciter les financements et aides prévus pour la création d'entreprise, qui sont souvent étendus à la reprise d'entreprise.
Voir également la partie dispositifs régionaux et départementaux.

Elaborer le plan de reprise

Concrètement, le repreneur, à partir de l'analyse interne qu'il a précédemment conduite, va rechercher :
- si les ressources affectées à chaque fonction de l'entreprise sont bien adaptées aux nouveaux objectifs qu'il se donne,
- et si ces ressources sont en quantité suffisante.

- Négocier la reprise

Dans le cas d'une reprise d'entreprise une négociation doit permettre de trouver un accord sur : - le prix de cession, - les conditions de reprise (ce que l'on reprend, à quel terme et à quelles conditions), - les délais de reprise, - l'accompagnement par le cédant, - les termes de la promesse de cession, du protocole d'accord, de la garantie de passif'.

Accomplir les démarches

Après avoir signé un protocole d'accord avec le ou les cédants, et obtenu une notification écrite des financeurs sollicités confirmant l'octroi de crédits, le repreneur va pouvoir s'engager définitivement et déclencher les procédures qui rendent le processus de reprise irréversible :
- déblocage des fonds,
- signature de l'acte de cession définitive,
- formalités administratives de reprise.

Les premiers mois

Les démarches de reprise effectuées, le repreneur va à présent pouvoir matérialiser son plan de reprise.
Cela suppose :
- qu'il rassure, conforte sa connaissance de l'entreprise, prenne des premières mesures qui prouveront son aptitude à diriger,
- et qu'il mette en oeuvre son plan de reprise.

Décembre 2009

Mon espace CREATEUR